mercredi 15 avril 2015

Jerry Mintz, Les dix signes dont vous avez besoin pour chercher une éducation différente pour votre enfant

Les dix signes dont vous avez besoin pour chercher une éducation différente pour votre enfant


De nombreux parents ne réalisent pas que le monde de l'éducation à changé considérablement depuis qu'ils sont allé à l'école. Les écoles et les salles de classes étaient plus petites, le décrochage scolaire était bien plus bas, la violence à l'école était quasiment inconnue et les enseignants n'étaient pas terrifiés à l'idée de montrer de l'affection à l'égard de leurs élèves ou même de discuter de valeurs morales. Bien sûr, même à ce moment-là, l'école était loin d'être parfaite, mais au moins les enseignants et généralement même le principal, connaissaient tous les élèves par leur nom, quelque chose qui est de plus en plus rare aujourd'hui.

Comme notre système scolaire public s'est détérioré considérablement, de nombreux parents, enseignants et individus ont pris sur eux-même de créer des alternatives publiques et alternatives à ce système, et il est important pour les parents de savoir qu'ils ont maintenant le choix.

Comment savoir alors qu'il est temps de chercher pour une approche éducative différente pour votre enfant ? Voici quelques-uns de ces signes :

1. Est-ce que votre enfant dit qu'il (ou qu'elle) déteste l'école ?
Si c'est le cas, quelque chose va probablement mal avec cette école. L'enfant apprend naturellement, et quand ils sont jeunes, vous pouvez difficilement les arrêter d'apprendre. Si votre enfant dit qu'il déteste l'école, vous devriez l'écouter.

2. Est-ce que votre enfant trouve qu'il est difficile de regarder un adulte dans les yeux, ou d'interagir avec des enfants plus vieux ou plus jeunes ?
Si c'est le cas, votre enfant est peut-être devenu « socialisé » pour interagir uniquement avec les pairs qui se trouvent être dans le même groupe d'âge, ce qui est une pratique commune dans la plupart des écoles, et qui entraîne la perte de capacité à communiquer avec un groupe plus large d'adultes et d'enfants.

3. Est-ce que votre enfant semble fixé sur les marques et les modes provenant de l'école ?
Il s'agit d'un symptôme de l'approche qui insiste sur les valeurs extérieures plutôt qu'intérieure, ce qui cause les enfants de ne compter que sur des moyens de comparaison et d'acceptation superficiels plutôt que sur des valeurs plus profondes.

4. Est-ce que votre enfant rentre de l'école fatigué et grognon ?
Tandis qu'un élève peut avoir une journée difficile dans n'importe quelle école, l'épuisement et l'irritabilité de manière constante sont des signes clairs que leurs expériences éducatives ne sont pas énergisantes mais en réalité débilitantes.

5. Est-ce que votre enfant rentre à la maison et se plaint des conflits qu'il a à l'école, ou des situations injustes auxquelles il est exposé ?
Cela peut signifier que l'école n'a pas un approche centrée sur l'élève pour résoudre les conflits et les communications. De nombreuses écoles comptent sur la résolution des problèmes à partir du point de vue des adultes, privant les enfants de leur capacité à traiter leurs émotions et de discuter de la situation intelligemment à partir de leur propre point de vue.

6. Est-ce que votre enfant a perdu l'intérêt dans les expressions créatives que sont les arts, la musique et la danse ?
Dans le système traditionnel, ces formes créatives sont souvent considérées comme étant secondaire aux domaines académiques et ne sont pas utilisées à grande échelle. Dans certains cas, les cours dans ces domaines ne sont même plus proposés. Cette négligence dévalue ou éteint souvent ces talents et capacités naturelles de l'enfant.

7. Est-ce que votre enfant a arrêté de lire, écrire ou poursuivre un intérêt particulier pour le simple plaisir de le faire ? Est-ce qu'ils s'impliquent le minimun de temps possible dans leurs devoirs ?
Cela est souvent le signe que les activités spontanées et l'indépendance des élèves ne sont pas valorisées dans leurs écoles. Les enfants ont une inclination naturelle à diriger leur propre apprentissage, toutefois, une accentuation sur l'importance de remplir les conditions des évaluations standardisées, les contrôles et examens limitent les capacités des enseignants à encourager et soutenir ces inclinations. Le résultat peut être une augmentation de l'indifférence à l'égard des sujets qui étaient au départ excitant et une perte de la créativité.

8. Est-ce que votre enfant repousse jusqu'à la dernière minute pour faire ses devoirs ?
Cela est un signe que les devoirs ne répondent pas vraiment à ses besoins, peut-être que la surcharge de travail et la simple répétition pour mémoriser sont en train d'étouffer leur curiosité naturelle.

9. Est-ce que votre enfant rentre à la maison en parlant de choses excitantes qui soit arrivé à l'école aujourd'hui ?
Si ce n'est pas le cas, peut-être qu'il n'y a rien d'excitant à l'école pour votre enfant. L'école (et l'éducation) ne devrait elle pas être un lieu amusant, vivant et stimulant ?

10. Est-ce que l'infirmière ou les conseillers scolaires de l'école vous suggère que votre enfant a peut être une « maladie » comme le TDAH (Trouble du déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité) et que vous devriez leur donner de la Ritaline ou un autre médicament pour réguler son comportement ?
Soyez méfiant de ces diagnostiques et gardez à l'esprit que la plupart des écoles ont des programmes basés sur le contrôle du comportement. Si les conditions aux examens limitent les capacités de l'enseignant d'intérésser les élèves et si les élèves sont découragé de poursuivre leurs propres intérêts et qu'on attend d'eux qu'ils s'asseyent cinq à six heures par jours avec une attention et une interaction limité alors je pense que c'est l'école qui est malade, elle a le TDE (Trouble du déficit éducatif) et il est peut être temps de sortir votre enfant de cette situation.

Si votre enfant à commencé à montrer certaines de ces caractéristiques, il est alors temps pour vous de chercher une alternative. Dans pratiquement tout le pays (US) aujourd'hui, il y a un grand nombre d'options dans le public et le privé. Par exemple, 40 États ont mis en place une législation qui permet aux groupes de parents et d'enseignants de créer des écoles sous contrat qui ne sont pas coincées à devoir répondre à la multitude de législations d'état et peuvent créer leur propre approche individualisé. Il y en a plus de 4000. Il y a aussi les 4500 écoles magnet à travers tout le pays (Wikipédia), qui sont des écoles publiques qui se spécialisent dans un domaine d'expertise et attire des étudiants à l'intérieure d'une large zone géographique.

De plus, il y a environ 4,500 écoles Montessori basées sur l'approche expérimentale conçu par le Docteur Maria Montessori et des centaines d'écoles Waldorf qui mettent l'accent de manière égale sur les domaines académiques traditionnels et les arts. Il y a aussi des centaines d'écoles alternatives indépendantes, qui donne de l'importance sur le contrôle du participant qui permettent aux parents et aux enfants de prendre la responsabilité pour leur propre éducation. Cette dernière sont souvent appelé des écoles démocratiques, des écoles libres ou des écoles Sudbury.

Un grand nombre d'école à l'intérieure du système scolaire conventionnel ont aussi une variété de programmes alternatifs. Elles sont divisées en deux approches générales.

1. Le choix populaire, qui sont des programmes qui sont ouvert à n'importe quel élève de la communauté. Parfois elles sont appelé école à l'intérieure de l'école.

2. Le public à risque, qui sont des programmes pour les enfants qui ont une variété de problèmes avec l'école. Ces programmes peuvent aider mais aussi isoler. Examinez-les de près avant de faire une décision d'inscription.

Les parents de presque un million d'enfants (aux US) ont décidé que rien de ce qui est présenté ici ne leur convenait et ont choisi une éducation à la maison. Il est maintenant légal dans tout les états et ne requiert pas de certification d'enseignant. L'éducation à la maison s'est dirigé dans une grande variété d'approches.

Certains essayent de créer « la scolarité à la maison » avec un programme relativement standardisé, la différence principale est qu'il s'agit des parents qui sont face à face avec leurs enfants. Certaines familles se sont inscrite à un programme conçu par une école partenaire, cette école aide les parents à créer leur propre programme ou fournisse leur programme de base, des devoirs de niveaux et les aides avec les comptes rendus nécessaires.

Une troisième approche est ce qui est appelé « la déscolarisation ». Dans ce cas les parent base leur approche éducative sur les intérêts de l'enfant et construisent à partir de là, plutôt qu'à partir d'un programme préconçu. Dans certains cas, le programme est conçu de manière « rétroactive » en gardant des traces des activités tout le long de l'année et à la fin du processus en divisant les expériences dans en un domaine de sujets appropriés.

Ce qui est remarquable, puisque la plupart des états requièrent une certaine forme d'examen pour les « éduqués » à la maison, est qu'ils ont une moyenne beaucoup plus élevée que les élèves de l'école publique. Il y a maintenant tellement d'enfants éduqués à la maison à travers le pays qu'ils forment pratiquement ensemble une sorte de groupe. Certains des membres de ce groupe se sont lié et ont créé des centres de ressources pour les « éduqués » à la maison qui fonctionnent souvent quatre à cinq jours par semaines. Généralement, les universités ont découvert que les enfants « éduqués » à la maison font de très bons étudiants et les invitent à rejoindre leurs structures.

Alors que de plus en plus de parents deviennent conscients et font ces choix, nous espérons que le système traditionnel évoluera pour aller à la rencontre des besoins d'un nombre croissant d'élèves. En même temps, n'attendez pas que le système change, prenez la responsabilité de l'éducation de votre enfant. Découvrez quelles sont vos options et choisissez ce qu'est le meilleur pour lui.

Aucun de ces signes ne devrait être pris en eux-même pour des raisons de paniquer. Mais si vous en avez constaté plusieurs, vous devriez probablement explorer des alternatives éducatives.

Publié par Jerry Mintz, Traduit le 15 Avril 2015 par Michaël Seyne


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire